Echauffourées entre policiers et manifestants de l’opposition à Kinshasa

Des échauffourées opposent depuis ce lundi 19 septembre dans la matinée des manifestants de l'opposition à des policiers dans certains quartiers de la ville de Kinshasa. L’opposition a appelé à une marche pour exiger à la commission électorale de convoquer l’électorat pour l’élection présidentielle, comme prévu dans la constitution.

A la place Echangeur à Limete, des heurts ont opposé des groupes de manifestants et des policiers. Certains jeunes amassés le long du boulevard Lumumba ont brûlé des pneus sur la chaussée. Ils ont été poursuivis par des policiers.

Plusieurs autres manifestants tentent de rejoindre le boulevard triomphal où la manifestation devait avoir lieu.

Des cas de pillages et vandalisme sont signalés entre le boulevard Lumumba et le boulevard triomphal. Des véhicules ont été brûlés sur la chaussée.

Des témoins font état des tirs des gaz lacrymogènes notamment dans les communes de Ndjili, Lemba, Limete et Bandal.

L’AFP évoque également des jeunes qui lançaient des pierres sur des policiers qui répliquaient à coup de grenades lacrymogènes vers 10h15 (heure locale) sur le boulevard Lumumba.

Dans la commune de Kasa-Vubu, des jeunes brûlent des pneus sur la chaussé entre l’avenue Force et la Place Victoire. Des policiers, présents sur place, tirent en l’air pour disperser les manifestants.

A Ndjili, des témoins indiquent qu’une station essence et un commerce ont été incendiés.

Des Coups de feu ont été entendus à Lemba au niveau de l’arrêt de bus appelé « Super Lemba ».

Beaucoup d’autres manifestants rejoignent dans le calme le lieu de rassemblement sur le boulevard Triomphal. Ils portent des banderoles sur lesquelles on peut notamment lire : « Respect de la constitution ». 

Activités paralysées au centre-ville

Au centre-ville de Kinshasa, plusieurs entreprises publiques et privées et écoles n’ont pas ouvert.

Dans plusieurs ministères notamment aux Affaires étrangères, les bureaux sont vides.

Le collège Boboto, le lycée Bosangani et l’athénée de la Gombe sont restés fermés.

Au grand marché de Kinshasa, les commerces n’ont pas ouvert.

La circulation sur les principales artères de la ville est fluide. Peu de véhicules sont en circulation.

En milieu de matinée, plusieurs bus Transco étaient en stationnement sur le boulevard avant d’être escorté par la garde Républicaine.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (151)
Ebola (124)
Djugu (57)
FARDC (52)
Léopards (50)
FCC (48)
Beni (37)
Sénat (30)
Can 2019 (28)
ADF (25)
Lamuka (25)
Caf (23)
AFDC-A (23)
Monusco (21)
CAN (21)
Kinshasa (19)