Walikale : amélioration progressive de la situation sécuritaire à Ntoto

La situation sécuritaire s’améliore progressivement dans la localité de Ntoto dans le territoire de Walikale au Nord-Kivu. La population salue l’accalmie observée depuis plus d’un mois dans cette région. Des sources locales ont indiqué, mardi 4 octobre, que cette amélioration est due au renforcement de la présence des militaires et policiers dans ce secteur.
 
D’après Godefroid Rukisa, le chef de groupement des Waloa Oroba, 90% de la population qui avaient fui l’insécurité ont déjà regagné leurs habitations. Les activités socio-économiques de la population ont repris. Il parle notamment des activités champêtres, la réouverture des écoles ainsi que des structures sanitaires.
 
Le chef de groupement reconnait cependant que certaines populations sont confrontées à quelques difficultés liées notamment au manque de moyens financiers.
 
Godefroid Rukisa regrette que plusieurs autres villages éloignés de Ntoto, sur les trente-huit que compte le groupement Waloa Uroba, ne soient pas encore sécurisés par les Forces armées de la RDC.
Il plaide pour le rétablissement total de la sécurité, et une assistance en faveur des populations retournées.
 
«La recommandation de la population c’est d’abord, l’augmentation de l’effectif des FARDC. Nous avons des problèmes d’accès car dans notre groupement de Waloa Uroba il n’y a pas des routes, c’est un problème parce que tout ce qui doit arriver ici doit être amené au dos et depuis que la population a été pillée par les groupes armés, les femmes manquent même de casseroles», regrette-t-il.
 
Godefroid Rukisa a aussi plaidé pour que les femmes bénéficient de bonnes conditions d’accouchement.
 
«Nous demandons au gouvernement d’assister ce groupement pour que nous puissions vivre normalement comme partout ailleurs», a-t-il dit.

Au mois de septembre dernier, la population avait abandonné la région à cause notamment du retrait des FARDC dans cette région ainsi que de la menace des groupes armés. Ces derniers sont toujours localisés dans d’autres groupements voisins de Waloa Uroba. Ce qui inquiète la population, précise-il.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner