Faut-il emprisonner le chef milicien Gédéon après sa reddition ?

Condamné à mort et en cavale depuis 5 ans, le chef rebelle Gédéon Kyungu Mutanga  a déposé les armes le mardi dernier à Lubumbashi auprès des autorités provinciales.

Certains observateurs  saluent cette reddition et estiment qu’on peut faire la paix sans effusion du sang. Une autre opinion recommande plutôt aux autorités congolaises d’emprisonner ce chef milicien afin qu’il purge sa peine parce que ce dernier avait été reconnu coupable des crimes contre l’humanité par le tribunal militaire de garnison du Haut Katanga.

 

-Qu’en pensez-vous ?

 

Invité : Thierry Mukelekele, Porte-parole de Gedeo Kyungu.

/sites/default/files/2016-10/20161017-pa-reddition-du-chef-rebelle-gedeon-kyungu-mutanga-site.mp3

Thème du mardi 18 octobre 2016

 

Le 16 octobre de chaque année le monde célèbre la journée internationale de l’alimentation. Cette journée est célébrée cette année sous le signe d’amélioration des effets du changement climatique sur l’alimentation.

 

C’est l’occasion pour le gouvernement de la RDC et ses partenaires de conjuguer les efforts en vue d’assurer à la population une sécurité alimentaire garantie.

 

-Quels sont les préalables pour y arriver?

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner