RDC: la BCC majore de 3% le taux coefficient des réserves obligatoires

L’émission «Panorama économique» de cette semaine démarre avec la Banque centrale du Congo (BCC) qui, depuis mardi 18 octobre, a passé de 9 à 12% le taux de coefficient des réserves obligatoires pour les dépôts à vue des devises et de 10 à 13% pour les dépôts à terme.

Son gouverneur, Déogratias Mutombo, qui a annoncé cette décision explique que son institution a préféré garder le statu quo en ce qui concerne le coefficient pour les dépôts en monnaie nationale.

Dans un autre sujet, cette émission économique hebdomadaire revient sur la journée mondiale de l’élimination de la pauvreté, célébrée le 17 octobre de chaque année. A l’occasion, le PNUD a indiqué que huit personnes sur dix vivent sous le seuil de la pauvreté en RDC.

Le Panorama économique parle également du Conseil régional des ONG de développement (CRONGD) qui, avec l’appui de la Fondation Konrad Adenauer a entamé mardi dernier une campagne de sensibilisation de la société civile sur les méthodes de suivi et évaluation du programme national des stratégies de développement.

Cette émission économique signale par ailleurs la vente de Tenke Fungurume. Cette vente est contestée par son partenaire la Gécamines qui vient de saisir la justice internationale pour arbitrer ce conflit.

Cette émission est présentée par Daniel Tambinzoni :

/sites/default/files/2016-10/22102016-p-f-panoramaeconomiquepad-00.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner