Certaines églises accusées de décourager l’usage des antirétroviraux à Beni

Le coordinateur du Programme national de lutte contre le Sida (PNLS) sous coordination de Beni-Lubero, docteur Nicaise Mathe, regrette que certaines églises et des soigneurs traditionnels de décourager les personnes vivant avec le VIH/Sida (PVV) à utiliser les antirétroviraux (ARV) dans le territoire de Beni (Nord-Kivu).

«Nous déplorons l’action négative ou néfaste de certaines églises même les tradi-praticiens qui découragent les PVV à continuer à prendre les ARV», s’est-il plaint à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le Sida, célébrée le 1er décembre de chaque année. Mais il ne cite pas ces églises qui découragent les malades de Sida d’utiliser les ARV.

Docteur Nicaise Mathe a également expliqué que les personnes vivant avec le Sida sont dans un état de réelle vulnérabilité à cause des déplacements forcés liés à l’insécurité dans leur milieu de vie:

«A Beni, nous sommes en situation de guerre pendant plus au moins deux ans et cette situation oblige les populations à fuir les zones des hostilités vers les endroits où il y a un peu de paix».

Le médecin redoute que cette situation d’insécurité augmente la vulnérabilité des malades dans la contrée.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner