RDC: affrontements entre militaires et miliciens de Kamwina Nsapu à Tshikapa

Des militaires congolais affrontent des miliciens du chef traditionnel Kamwina Nsapu dans la ville de Tshikapa au Kasaï, région centre du pays.

Un habitant que nous avons joint au téléphone ce dimanche 4 décembre peu avant midi affirme que des coups de feu sont encore entendus.

« Il n’y a pas de circulation. Tout le monde est resté terré chez lui dans la maison puisque que les armes continuent de crépiter, les armes lourdes, les armes légères », relate cet habitant qui a requis l’anonymat.

Il affirme que des militaires venus en renfort de Kinshasa ont été déployés à Tshikapa samedi dans la soirée.

« Les renforts militaires venus de Kinshasa, lourdement armés, ont été déployés sur différents sites de la ville surtout là où les miliciens de Kamwina Nsapu ont été signalés. A partir de 19 heures, les tirs à l’arme lourde et automatiques ont retenti », fait-il savoir.

Vous pouvez écouter le témoignage de cet habitant dans cet extrait sonore.

/sites/default/files/2016-12/20161204-temoignage-habitant_1min42sec.mp3

La même source fait état de 5 habitants tués par des balles perdues. Trois miliciens qui tentaient de s’en prendre à l’Etat-major provincial de la police  auraient également été tués. Aucune autre source n’a confirmé ce bilan.

Peu avant midi, Radio Okapi a réussi à avoir au téléphone le maire de la ville de Tshikapa.

Interrogé sur la situation qui prévaut sur place, il a répondu :

« Il ne m’appartient pas de donner de telles informations. »

Il affirme néanmoins que le calme règne à Tshikapa, ajoutant que seuls le ministre provincial de l’Intérieur, le gouverneur ou le vice-gouverneur peuvent dire ce qui se passe dans la ville.

Nous n’avons pas réussi à joindre au téléphone le vice-gouverneur.

De leur côté, les responsables de la police à Tshikapa reconnaissent qu’il y a eu des affrontements entre les forces de l’ordre et des miliciens. Mais selon eux, le calme revient puisque les forces régulières contrôlent la ville.

Les affrontements entre forces de l’ordre et miliciens de Kamwina Nsapu, chef traditionnel tué en août, ont débuté depuis le début de la semaine.

Depuis plusieurs mois, la région du centre de la RDC est en proie à des violences meurtrières causées par des miliciens de ce chef traditionnel.

A la fin du mois de septembre, ces miliciens avaient temporairement pris le contrôle de l'aéroport national de Kananga, pendant plusieurs heures, avant d'en être délogés par l’armée.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner