RDC: un casque bleu, un policier et 5 miliciens tués à Butembo

Une attaque des présumés miliciens Maï-Maï a coûté la vie à un casque bleu lundi 19 décembre dans la matinée à Butembo. Deux casques bleus ont aussi été blessés. Des sources sécuritaires sur place parlent également de cinq miliciens et d’un policier qui ont été tués au cours des combats.

L’attaque a été lancée vers 6 heures (heure locale) par un groupe d’hommes armés.

Des sources sécuritaires rapportent que ces assaillants identifiés comme des miliciens Maï-Maï ont tenté d’attaquer la mairie, le bureau de la MONUSCO,  l’Etat-major de la police et la prison centrale de Butembo.

L’armée et la MONUSCO ont riposté. Les affrontements avec les assaillants ont duré plusieurs heures.

Le commandant des opérations Sokola 1 Sud, général Fall Sikabwe, affirme que la situation est actuellement « sous contrôle ».

Il ne donne pas le bilan des combats mais indique que les échanges des tirs se poursuivent. D’après lui, les militaires pourchassent encore le groupe d’assaillants qui se serait retranché à l’extrémité Sud de Butembo.

Des sources de la société civile de Butembo parlent d’un engin explosif qui est tombé sur une maison sans faire de victimes dans la commune de Vulamba. D’après les mêmes sources, les habitants restent encore terrés chez eux pour l'instant.

Attaque repoussée

Le porte-parole de la MONUSCO, Félix Basse, confirme que l’attaque des miliciens a été repoussée. Il confirme également la mort du casque bleu qui a succombé à ses blessures.

Vous pouvez écouter un extrait de l’entretien qu’il nous a accordé.

/sites/default/files/2016-12/20161219-entretien-felix-basse_1min22sec.mp3

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner