Procès Franck Diongo : « un montage », selon son avocat

Me Laurent Onyemba, l’un des avocats du député national Franck Diongo, a dénoncé un « montage » des évènements ayant entrainé l’interpellation et l’ouverture du procès à l’encontre de cet élu du district de la Lukunga à Kinshasa, également président du Mouvement Lumumbiste Progressiste(MLP), un parti politique de l’opposition.

La Cour suprême de Justice a ouvert mardi dans la soirée un procès en flagrance contre cet opposant, membre du « Rassemblement » de l’opposition.

La justice congolaise lui reproche d’avoir séquestré le 19 décembre dernier trois militaires à son domicile. Un scénario cousu de toute pièce, a estimé Me Laurent Onyemba.

« Je vous ai dit que dans le récit du ministère public, on comprend visiblement qu’il s’agit d’un montage parce que je ne vois pas Franck Diongo, député national de son état, lui qui n’a pas d’armée, prendre des militaires qui sont suffisamment armés, les mettre chez lui  » a-t-il soutenu.

Il qualifie ce procès de « politique » et dénonce  la  « juridisation des décisions politiques ».

« Transféré à l’hôpital pour des soins»

Au terme de cette première audience, Frank Diongo a été placé sous mandat d’arrêt provisoire. Il a cependant été transféré dans un hôpital de la place sur requête de ses avocats. A Radio Okapi, Laurent Onyemba a expliqué que l’opposant était très faible pour assurer sa défense. Il aurait été tabassé lors de son interpellation.

« Nous avons fait remarquer à la Cour suprême de la Justice que l’honorable Franck Diongo était suffisamment affaibli et il faisait des pertes de mémoire et que la justice, la vraie, devrait s’administrer justement pour des personnes qui sont conscientes, dans les conditions de l’art. Et la Cour a répondu positivement à notre requête ».

Franck Diongo a été arrêté lundi par les forces de l’ordre.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires