Libération des prisonniers d’opinion : la Belgique s’inquiète «des progrès insuffisants»

Le vice-Premier ministre et ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders s’inquiète «des progrès insuffisants» dans les libérations des prisonniers politiques en RDC.

La libération de certains prisonniers politiques fait partie des dispositions prévues dans le compromis politique du 31 décembre 2016.

Didier Reynders appelle au respect de cet accord, « y compris en ce qui concerne les mesures de décrispation ».

«Les procédures judiciaires à l’égard de plusieurs personnalités politiques, le maintien en détention de membres de mouvements citoyens et le refoulement récent de la représentante de Human Rights Watch illustrent l’absence de progrès suffisants dans ce domaine », note le ministre belge dans un communiqué publié lundi 23 janvier.

Le chef de la diplomatie belge plaide également pour une mise en place rapide du nouveau gouvernement qui sera chargé de conduire la RDC aux élections.

«Le ministre soutient l’appel de la CENCO à la responsabilité et au sens du compromis pour la finalisation avant la fin du mois de ces arrangements selon la lettre de l’accord. Cela doit permettre la mise en place rapide du gouvernement et du conseil national de suivi de l’accord et le lancement du processus électoral qui doit aboutir en 2017», indique-t-il dans le  communiqué.

A (re) Lire: Accord politique du centre interdiocésain : « crédible et porteur d’espoir », selon Félix Tshisekedi

Par ailleurs, la Belgique affirme continuer de suivre de près la situation politique de la RDC après que l’épiscopat a sollicité un accompagnement international.

A Kinshasa, les discussions sur l’application de l’accord du 31 décembre se poursuivent. Le pouvoir et l’opposition tentent notamment de trouver un consensus sur la répartition des postes dans le gouvernement de transition et le mode de désignation du Premier ministre.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner