«Les obsèques d’Etienne Tshisekedi devraient être consécutives à la mise en œuvre de l’Accord du 31 décembre» (Famille)

Les obsèques au pays d’Etienne Tshisekedi doivent être «consécutives à la mise en œuvre de l’accord du 31 décembre», a déclaré mercredi à Bruxelles Monseigneur Gérard Mulumba, petit frère du défunt qui tenait une conférence de presse conjointe avec Felix Tshisekedi, le fils du disparu.

«Peu avant de disparaître, Etienne Tshisekedi a livré un dernier combat qui a donné lieu à l’accord politique dans la nuit de la Saint Sylvestre 2016. A ce titre, cet accord est le testament qu’Etienne Tshisekedi lègue à notre nation. La famille considère que pour éviter toute forme de dérive et au nom de l’hommage que les congolais souhaitent lui rendre dans un climat serein, les obsèques au pays d’Etienne Tshisekedi devraient être consécutives à la mise en œuvre effective de l’accord du 31 décembre», a affirmé Monseigneur Gérard Mulumba qui s’exprimait au nom de la famille.

Il invite la CENCO de tout faire pour que les parties prenantes exécutent les engagements pris dans cet accord.

Pour la famille, Etienne Tshisekedi mérite les «obsèques nationales dignes et devant connaître la participation de tous, y compris des représentants de l’Etat congolais pour lequel il s’est donné corps et âme toute sa vie», a souligné Mgr Mulumba.
 
Souhait

«L’accord politique est un souhait, c’est une recommandation de la famille. Nous disons, ce serait bien de le conclure parce que manifestement, c’est ça qui est à la base de la tension. La population refuse que ce soit le gouvernement Badibanga qui soit chargé d’organiser les funérailles d’Etienne Tshisekedi», a pour sa part dit Felix Tshisekedi au cours de la même conférence de presse.

D’après lui, la famille «souhaiterait que l’arrangement particulier de l’accord signé le 31 décembre soit conclu pour que le nouveau gouvernement» se charge des funérailles.

«Mais je pense que ça tient plus à la personne du premier ministre actuel qu’à autre chose. C’est pour ça que nous demandons des solutions de ce côté pour apaiser les tensions. Mais, nous n’en faisons pas une exigence à la famille. Je tiens à le préciser», a souligné Félix Tshisekedi.
 
Il a par ailleurs rappelé que la famille attend des autorités congolaises  les réponses à sa requête sur les lieux de sépulture d’Etienne Tshisekedi et les conditions de sécurité pour les funérailles.

«Nous attendons une réponse sur le lieu de sépulture. La seconde préoccupation, c’est par rapport aux tensions que l’on observe dans toute la ville, sur le retour de la dépouille. La famille est très inquiète quant aux risques de débordements. Et nous voulons recevoir des garanties de ce côté-là. Mais c’est surtout le lieu de sépulture qui nous bloque pour fixer la date du retour», note Félix Tshisekedi.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires