Kongo-Central: PERENCO et SOCIR accusés de sous-traiter leurs employés permanents

La confédération du travail de Muanda ont accusé mercredi 1er mars les sociétés pétrolières PERENCO et SOCIR, implantées dans ce territoire du Kongo-central, de recourir au régime de sous-traitance pour leurs employés qui occupent des postes de permanents.

Dans une déclaration faite à Radio Okapi, le porte-parole de ce syndicat, Séraphin Ndangi, fait savoir qu’environ mille employés de ces sociétés sont soumis à ce régime, en toute violation de la législation en vigueur sur la sous-traitance en RDC.

Les lois congolaises autorisent les entreprises étrangères de recourir à  la sous-traitance seulement pour des activités annexes et connexes de l’activité principale. Ce qui n’est pas le cas pour plusieurs employés de ces deux sociétés, selon le syndicaliste.

La plupart d’entre eux occupent des postes-clés tandis que leurs contrats sont soumis au régime de sous-traitance, a précisé Séraphin Ndangi.

La confédération du travail de Muanda dénonce une pratique visant à maintenir la population dans la pauvreté et exige la régularisation des contrats de ces agents.

Le chargé de communication de la société pétrolière PERENCO, contacté par Radio Okapi, n’a pas souhaité faire de commentaire sur le sujet.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner