Crise au Rassemblement: «Il y a une carence notoire d’hommes d’Etat», estime Joseph Kongolo

Les dissensions apparues au sujet de la succession d’Etienne Tshisekedi à la tête de l’UDPS et du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement révèlent «qu’il y a une carence notoire de responsabilité d’hommes d’Etat», a estimé dimanche 5 mars l’analyste politique Joseph Kongolo.

Alors que la RDC se trouve face à une impasse politique, Joseph Kongolo accuse les hommes politiques de privilégier leurs propres intérêts plutôt que ceux de la population.

«A la vue de tout ce qui se passe au sein de l’UDPS et du Rassemblement –c’est la grande plate-forme de l’opposition, il est bien clair qu’on a laissé à nu le potentiel de responsabilité d’hommes d’Etat de l’ensemble de la classe politique congolaise. On sent qu’il y a une carence notoire de responsabilité d’hommes d’Etat. Et nous avons en face de nous des hommes politiques qui n’ont dans leurs têtes que le calcul de repositionnement politique. Et ça, c’est malheureux !»

Félix Tshisekedi (UDPS) et Pierre Lumbi (G7) ont été élus jeudi 2 mars président du Rassemblement des forces sociales et politiques acquises au changement et président du conseil des sages de cette même plateforme, censé présenter au chef de l’Etat le futur Premier ministre de la transition en vertu de l’accord politique du 31 décembre. 

Par ailleurs, Joseph Kongolo «trouve logique et normal qu’il y ait un tshisekediste et un katumbiste qui occupent le sommet du rassemblement», étant donné que  le Rassemblement lui-même a été composé essentiellement des tshisekedistes et des katumbistes.

Sauvegarder la base naturelle

L’UDPS doit occuper une place de choix au Rassemblement, estime Joseph Kongolo, parce que la base du Rassemblement est constituée majoritairement de celle de l’UDPS, affirme-t-il.

«Je crois qu’il y a un enjeu majeur au sein de l’UDPS: c’est la base naturelle de l’UDPS [le grand Kasaï] –aucun autre parti chez nous n’a deux provinces réunies comme base. Par conséquent, la meilleure d’élections c’est de conserver d’abord cette base naturelle et de laisser le représentant du grand Kasaï occuper une place de choix  au sein de l’UDPS, pour préserver cette base», conclut l’analyste.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (87)
Ebola (81)
RDC (75)
Elections (73)
élection (61)
FARDC (52)
Beni (45)
Monusco (39)
ADF (33)
Opposition (31)
FCC (30)
Vclub (26)
Léopards (23)
Caf (22)
Linafoot (19)
Mazembe (18)