Kinshasa: les requérants dénoncent des dysfonctionnements de l’enrôlement des électeurs

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a étendu dimanche 4 juin l’enrôlement des électeurs dans les communes de N’djili, Kimbanseke, Masina et N’sele (Kinshasa). Mais, dans les quatre premières communes où l’opération avait été lancée il y a une semaine, les requérants dénoncent la lenteur de l'opération et le monnayage de l’accès aux centres d’inscription.     

«Ici, c’est la désorganisation totale. Hier [samedi dernier], nous étions là. Nous avons écrit nos noms sur la liste. Aujourd’hui [dimanche], ils n’ont pas terminé à appeler tout ce monde d’hier. Ils ont commencé à appeler les gens [inscrits] aujourd’hui», a déploré un habitant de la commune de Lingwala, venu s’enrôler au centre d’inscription ouvert dans l’enceinte de l’école La Bambinière.

Sur place, les requérants viennent nombreux chercher leurs cartes d’électeurs. Même constat au centre de l’Institut Mushie dans la même commune.

Là-bas cependant, les futurs électeurs demandent à la CENI d’ajouter les ordinateurs et le personnel.

«Moi, je suis arrivé ici depuis 5h30. Jusqu’à présent (11h), je n’ai pas encore mangé. Dans un centre comme ça, on peut mettre 5 à 6 machines. Puisqu’il y a beaucoup de gens», suggère un requérant de la Gombe.

A (re) Lire: Enrôlement à Kinshasa : plus de 4 millions d’électeurs attendus

Certains d'entre eux accusent les éléments de la police qui assurent la sécurité de monnayer l’accès et l’obtention des jetons pour faire la queue.

«Ces policiers en font leur affaire. Si tu donnes 500 francs congolais, tu entres. Je suis ici depuis 5H00. Ça, ce n’est pas la sorcellerie?», s’interrog pour sa part une autre requérante.

Dans les centres d’inscription des électeurs ouverts ce dimanche dans le district de la Tshangu, les habitants se précipitent pour obtenir leurs cartes, ont constaté des reporters de Radio Okapi.

L’opération avait été lancée par la CENI, il y a une semaine, à la Gombe, Lingwala, Barumbu et Kinshasa.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner