Kasaï-Central : gouvernement et partenaires de l'éducation engagés pour la réussite de l’année scolaire 2017-2018

Le gouvernement provincial, le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) et la Ligue de la Zone Afrique pour la défense des droits des Enfants et élèves (LIZADEEL), trois acteurs du secteur éducatif, sont engagés pour la réussite de l’année scolaire 2017-2018 dans les provinces des Kasaï et Kasaï-Central. Ils se disent conscients des efforts à fournir pour ne pas revivre la situation de la précédente année, perturbée par les violences liées au phénomène Kamuina Nsapu.

Cette situation avait d’ailleurs été à la base du report de l’organisation des épreuves de l’examen d’Etat dans cette province.

L’école est importante pour les enfants, reconnait le gouvernement provincial du Kasaï-Central.

Gabrielle Kamoni, ministre provincial de l’Education, dit avoir sensibilisé tous les acteurs afin que cette année scolaire soit différente de celle qui est passée.

Nous avons déjà commencé à sensibiliser nos élèves, leurs parents, et même des encadreurs pédagogiques pour que nous puissions connaitre une année normale», a-t-il indiqué.

Pour Gabriel Kamoni, la politique du ministère provincial de l’Education est avant tout de «sensibiliser les jeunes à revenir au bon sens.»

«Ceux qui étaient dans la milice, nous sommes en train de chercher à les sensibiliser pour qu’ils retrouvent le chemin de l’école, et qu’ils acceptent le chemin des formations comme nous avons des centres de formation des jeunes. On peut les récupérer dans ce sens-là et après maintenant voir comment on peut les utiliser le bien-être de la province», a fait savoir Gabriel Kamoni.

Déterminés à accompagner le gouvernement du Kasaï-Central à la réussite de l’année scolaire 2017-2018, le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) a initié des actions de sensibilisation à la scolarisation des enfants. C’est le cas de «Campagne d’inscription gratuite des enfants à l’école», débutée en début du mois de septembre.

«Je voudrai réitérer l’engagement de l’UNICEF et de tous les autres partenaires techniques et financiers à continuer à œuvrer à vos côtés pour que toutes les filles et tous les garçons de la RDC puissent aller à l’école. Je voudrai inviter tous les acteurs du secteur surtout les parents à inscrire en première année primaire tous les enfants», a déclaré le coordinateur d’urgences au Grand-Kasaï, Oscar Butragueno.

Lors des violences liées au phénomène Kamuina Nsapu, des établissements scolaires ont été détruits dans plusieurs territoires du Kasaï-central dont Dibaya.

Du côté des élèves, ils ne tiennent qu’à ce que la rentrée actuelle se déroule san inquiétudes.

«Nous voulons tous retourner à l’école en sécurité. Nous ne voulons entendre les bruits des armes et nous ne voulons plus être utilisés comme miliciens car notre place est à l’école», disent-ils.

L’ONG Ligue de la Zone Afrique pour la Défense des droits des Enfants et Elèves (LIZADEEL assure que les parents et enfants s’investissent dans la réhabilitation de certaines écoles.

Pour cette année scolaire, l’UNICEF entend accueillir environ 1 433 961 élèves dans les provinces du Kasaï et du Kasaï-Central.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (88)
Ebola (84)
RDC (75)
Elections (67)
élection (64)
FARDC (47)
Beni (44)
Monusco (42)
Opposition (33)
ADF (31)
FCC (28)
Vclub (27)
Caf (23)
Léopards (21)
Mazembe (20)
Linafoot (20)