Walikale : des militaires indexés dans des cas de tracasserie à Ikobo

La société civile du groupement d’Ikobo, en territoire de Walikale (Nord-Kivu), dénonce des cas de tracasserie dont sont victimes les habitants de deux localités de ce groupement de la part des militaires.
 
Depuis deux semaines, les militaires déployés dans les localités de Rusamambu et Muronga ont érigé des barrières et exigent aux paysans de ces deux localités de verser 500 francs congolais par jour pour accéder à leurs champs, accuse la société civile d’Ikobo.
 
Ces unités de l’armée contraignent également les paysans à donner une partie de leurs récoltes et n’hésitent à arrêter et de torturer les contrevenants. L’organisation citoyenne appelle à la fin de ces pratiques.
 
Le porte-parole de l’opération Sokola 2 le major Njike Kaiko promet des poursuites contre des militaires indexés «si les allégations de la société civile s’avéraient fondées». Il précise cependant que les barrières placées à Rusamambu et Muronga permettent à l’armée de contrôler le mouvement de la population dans cette zone opérationnelle.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (88)
Ebola (84)
RDC (75)
Elections (67)
élection (64)
FARDC (47)
Beni (44)
Monusco (42)
Opposition (33)
ADF (31)
FCC (28)
Vclub (27)
Caf (23)
Léopards (21)
Mazembe (20)
Linafoot (20)