Des militaires accusés de viol sur 17 femmes au Maniema

Dix-sept femmes ont été violées en moins de deux semaines dans la collectivité de Salamabila au Maniema, a indiqué dimanche 10 décembre à Radio Okapi la cheffe de division provinciale du Genre et Famille. Selon cette source, les auteurs de ces viols seraient des militaires FARDC venus dans la zone pour traquer les miliciens Maï-Maï. 

La derniere victime de viol remonte est une femme enceinte de huit mois. «Un groupe d’hommes armés est entrés dans une maison d’une femme qui a une grossesse de huit mois et l’ont violée. Elle est dans un état grave à l’hôpital», a témoigné une habitante de Salamabila, sous couvert de l’anonymat.

«Nous avons un grand problème concernant les violences sexuelles faites par les hommes armés. Ils attaquent les femmes, surtout les femmes mariés : dix-sept femmes violées », a poursuivi la même source, appelant à l’intervention des autorités du pays pour mettre fin à cette situation.

/sites/default/files/2017-12/02.111217-p-f-kindu_17_femmes_violees_a_salamabila.mp3

Selon des sources locales, une délégation de femmes a conféré  avec le chef de secteur, qui a promis d’entrer en contact avec la hiérarchie militaire locale pour faire examiner ces accusations de viol.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner