Les 14 casques bleus tués en RDC inhumés en Tanzanie

Les quatorze Casques bleus tanzaniens tués il y a une semaine ont été inhumés, jeudi 14 décembre à Dar-es-salaam. Lors de la cérémonie d’hommages à ces soldats qui ont servi sous le drapeau de l’ONU en RDC, la Tanzanie a demandé l'ouverture d'une enquête sur l'assassinat de ses militaires. Des présumés rebelles ougandais de l’ADF sont accusés d’avoir perpétré ces meurtres.
 
«Nous espérons que les Nations unies vont le faire [ouvrir une enquête] rapidement», a souhaité le premier ministre tanzanien, Kassim Majaliwa.
 
Jean-Pierre Lacroix, secrétaire général adjoint de l’ONU chargé des opérations de maintien de paix a assisté à l’inhumation de ces casques bleus.
 
Pour sa part, le général Venance Mabeyo, chef de l'armée tanzanienne a déclaré qu'un soldat était toujours porté disparu et 44 autres soignés dans des hôpitaux.
 
Une autre cérémonie d’hommages sera organisée demain à Goma en présence de Jean-Pierre Lacroix qui rencontrera les plus hautes autorités congolais ce week-end.
 
L’attaque qui a eu lieu à la base des casques bleus à Semiliki dans le Nord-Kivu le 7 décembre 2017 a fait 14 morts et 44 blessés dans les rangs des soldats de l’ONU.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner