RDC : la MONUSCO déplore «une aggravation des crises» en 2017

L’année 2017 a été difficile et complexe pour la MONUSCO et la RDC, a déclaré la porte-parole de la mission onusienne, Florence Marchal, mercredi 20 décembre au cours de la conférence de presse hebdomadaire des Nations unies à Kinshasa, déplorant «une aggravation des crises à la fois politique, économique, sécuritaire, humanitaire» dans ce pays.

«Nous avons perdu des casques bleus, nous avons des collègues experts des Nations unies qui ont été assassinés. Des milliers des Congolais ont dû être déplacés en raison des conflits, d’autres Congolais souffrent de la malnutrition sévère », a rappelé Florence Marchal.

Toutefois, a-t-elle assuré, la MONUSCO et tout le système onusien  feront tout ce qu'ils peuvent pour la stabilité et le développement de ce pays.

/sites/default/files/2017-12/04._201217-p-f-conf_hebdo_florence_marchal.mp3

Une attaque attribuée aux rebelles ougandais des ADF contre la base des casques bleus à Semiliki dans le Nord-Kivu, le 7 décembre, avait fait 14 morts et 44 blessés dans les rangs des soldats de l’ONU. C’est pour la première fois que la MONUSCO enregistre une aussi lourde perte en vies humaines depuis son déploiement en 1999 dans ce pays.   

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner