Assassinat de quinze casques bleus tanzaniens en RDC : António Guterres nomme une équipe spéciale d’enquête


Le Secrétaire général des  Nations unies, António Guterres,  a nommé samedi 6 janvier Dmitri Titov, de nationalité russe, à la tête d’une équipe spéciale d’enquête sur l’attaque armée qui a couté la vie à 15 casques bleus à Semuliki dans le territoire de Beni (Nord-Kivu).

Cette enquête spéciale examinera les circonstances entourant ces attaques et évaluera la préparation globale de la MONUSCO et sa réaction aux événements. Elle fournira des recommandations sur la façon d'empêcher de telles attaques de se produire à l'avenir ou lorsqu'elles se produisent, d'avoir de telles conséquences létales.

Selon un communiqué du bureau du porte-parole des Nations unies,  l'équipe d'enquête viendra en République démocratique du Congo au début de janvier et se rendra également dans les pays concernés de la région des Grands Lacs.

En plus des officiels des Nations unies, l'équipe comprendra également deux officiers militaires de Tanzanie, pays d’origine de casques bleus tués et blessés lors de cette attaque attribuée aux présumés rebelles de l’ADF.

Un casque bleu reste toujours porté disparu depuis cet assaut.

Avant de prendre la tête de cette enquête spéciale, Dmitri Titov a servi au Département des opérations de maintien de la paix des Nations unies comme sous-secrétaire général à l'état de droit et aux institutions de sécurité de 2007 à 2017.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner