Lieutenant Général Derrick Mgwebi : «La solution à la crise congolaise n’est pas militaire, mais politique»

«La solution à la crise congolaise n’est pas militaire, mais politique», a déclaré vendredi 19 janvier, le commandant des Casques bleus de la MONUSCO, le lieutenant général Derrick Mgwebi. Il se prononçait sur les moyens et stratégies pour mettre durablement fin aux activités des groupes armés à l’est de RDC, au cours de sa dernière conférence de presse avec les professionnels des médias congolais. Le lieutenant général sud-africain arrive au terme de son mandat à la tête de la Force de la Mission onusienne en RDC.

Pour lui, les efforts militaires fournis sur le terrain en RDC doivent être soutenus par des efforts politiques.

Les différentes milices qui sévissent au Congo opèrent sur des bases ethniques : le cas du groupe Maï-Maï Nyatura qui défend les intérêts des Hutu et de la milice Kamwina Nsapu implantée dans la région du Kasaï, opposée notamment aux «Bana Mura», a indiqué le lieutenant général Mgwebi.

Un jour plus tôt, il avait fait remarquer que l’instabilité sécuritaire observée dans plusieurs provinces de la RDC est «l’œuvre de certains politiciens d’une manière ou d’une autre», insistant sur le fait que « les conflits armés sont alimentés par les conflits politiques.»

Le lieutenant général Derrick Mbuyiselo Mgwebi a ensuite recommandé l’ouverture de l’espace politique, l’application des mesures de décrispation et plaidé en faveur de la liberté d’expression.

«Consterné» par l’assassinat des Casques bleus

Au sujet de l’assassinat des quinze Casques bleus tanzaniens à Semuliki (Beni), le lieutenant général Derrick Mgwebi se dit «consterné» par cette lourde peine.

«Frustré, non car il ne s’agissait pas d’une affaire personnelle. Consterné par cette lourde perte qui a touché des soldats de la paix tanzaniens venus pour aider les Congolais à mettre fin à un conflit où ils n’étaient pas belligérants, oui», a précisé le commandant sortant de la force de la MONUSCO.

Le lieutenant général Derrick M. Mgwebi s’est dit satisfait de son travail à la tête de la Force de la MONUSCO. Il a invité les Congolais à davantage d’introspection :

«J’ai fait ma part, je ne prétends pas avoir tout accompli. Les problèmes de la RDC datent de 1960, et vous voyez comment le temps s’est écoulé entre 1960 et maintenant. Il appartient aux Congolais de se poser des grandes questions entre autres, pourquoi persister dans cette voie, quel Congo voudrions-nous léguer aux générations futures.»

De nationalité sud-africaine, le lieutenant général Derrick Mbuyiselo Mgwebi a officiellement pris ses fonctions le 1er février 2016.

Avec Jean-Tobie Okala et David Fundi Sumaili (MONUSCO).

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (87)
Ebola (81)
RDC (75)
Elections (73)
élection (61)
FARDC (52)
Beni (45)
Monusco (39)
ADF (33)
Opposition (31)
FCC (30)
Vclub (26)
Léopards (23)
Caf (22)
Linafoot (19)
Mazembe (18)