Kananga: trois cas de vol à mains armées en une nuit

Trois cas de vol à mains armées ont été enregistrés dans la nuit de mardi à mercredi 14 mars à Kananga. Deux de ces vols ont eu lieu dans la commune de Kananga et le troisième a été signalé à Lukonga.

Dans les trois cas, les témoins accusent des personnes en tenue militaire et portant des armes.

Le maire de la ville affirme que les autorités multiplient les initiatives pour mettre fin à l’insécurité  dans sa juridiction.

Le premier incident a eu lieu vers 20 heures au centre-ville de Kananga. Un groupe de personnes en uniforme de l’armée et munies de fusils a attaqué un homme qui effectue des opérations de transfert d’argent par téléphone. La personne a été blessée par balles. Il est actuellement soigné dans un hôpital de la ville.

«On a tiré quatre balles. Deux ont percé ma cuisse droite et les autres sont allées à côté. Ils étaient sept à huit. Ils ont récupéré le sac que j’avais avec l’argent et mes téléphones à l’intérieur», témoigne la victime.

Toujours  dans la commune de Kananga, un autre vol a eu lieu au quartier Tshinsambi. Une douzaine de personnes habillées également en tenue militaire se sont introduites dans une maison où elles ont emporté tous les  biens de valeur, dont une moto avant de repartir à pied.
Au cours de la même nuit, au quartier Mulunda de la commune de Lukonga, des hommes armés sont entrés dans deux maisons et ont emporté tous les objets de valeur.
 
Le maire de Kananga affirme que les autorités prennent des mesures pour mieux sécuriser la ville, citant notamment l’augmentation des policiers qui font des patrouilles. Mais il invite les habitants à dénoncer les potentiels bandits qui sont dans leur voisinage.

Il y a quelques jours, les prêtres catholiques de la ville de Kananga ont adressé un mémorandum au gouverneur du Kasaï-Central pour dénoncer l’insécurité persistante dans cette ville.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner