Henri Mova : « Le policier doit être le premier défenseur des droits de l’homme »

Le vice-Premier ministre et ministre de l’intérieur Henry Mova Sakany a rappelé aux policiers congolais qu’ils sont les premiers défenseurs des droits de l’homme et doivent veiller à la sécurité de la population. Il a fait cette déclaration vendredi 23 mars à Kinshasa lors de la cérémonie officielle de sa présentation aux commandants et autres agents de police au commissariat général de la police nationale congolaise (PNC).
 
« Le policier doit être le premier défenseur des droits de l’homme. Il doit donc dans l’accomplissement de ses tâches de maintien et rétablissement de l’ordre public éviter de se mettre à dos le peuple. La police est un instrument pour la sauvegarde des droits de l’homme et est au service de la communauté. Il est possible de poursuivre les criminels sans harceler les citoyens. Mes chers compagnons de lutte, ne nous méprenons pas. La première liberté du peuple c’est la sécurité. La police en est la garante commissionnée par toute la nation. Les policiers sont à ce titre, les premiers défenseurs des droits de l’homme. Ils protègent les nationaux et les étrangers avec un sens élevé de sacrifice », a affirmé Henri Mova.

Pour le patron de l’Intérieur, la police sera encore plus efficace lorsqu’elle va privilégier la prévention en association avec d’autres strates de la société. Il fait aussi remarquer que la police doit collaborer avec le peuple.

« Les civils ne sont pas des combattants ennemis même lorsqu’ils ont violés la loi. Même en cas d’émeutes  ou des tentatives d’insurrections. Les civils sont des compatriotes qui momentanément ont perdu le sens de la citoyenneté. Ce sont donc des égarés qu’il faut ramener à la raison. Il faudra ainsi les contenir, les canaliser, les redresser, les aiguiller, les conduire, les conseiller pour les soumettre au respect de la loi en utilisant le minimum de violence. La police doit être en pleine complicité avec le peuple de qui elle a reçu mission », recommande M. Mova.
 
Le ministre de l’Intérieur a rappelé par ailleurs que l’Etat a, de son côté, le devoir de doter la police des moyens spécifiques de prévention. Il lui faut donc un entrainement spécifique, des moyens adaptés, et des tactiques les plus appropriées.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (102)
Ceni (99)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (49)
FARDC (44)
Beni (34)
Monusco (29)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (23)
Linafoot (19)
Vclub (19)
Opposition (18)