Mongala : un responsable militaire accusé d’avoir occasionné un viol


L'ONG des droits de l'homme Association des jeunes pour le bien-être social accuse l'auditeur militaire de garnison basé à Lisala (Mongala) d'avoir favorisé le viol d'une femme enceinte dans le cachot de l'auditorat.

À en croire Roger Nzumbu, le président national de cette ONG, le 8 juin dernier, une femme enceinte avec son bébé de 8 mois a été jetée dans le cachot de l'auditorat militaire sur ordre de l'auditeur militaire de garnison. Selon le rapport publié par l’ONG, cette femme a été violée par 7 détenus qu'elle a trouvés à l'intérieur du cachot.

Le major auditeur militaire rejette ces accusations. Il reconnaît néanmoins que ladite femme était en garde à vue le 8 juin dernier à l'auditorat en compagnie d'une autre femme et non à l'intérieur du cachot. Elle avait été accusée par son mari d'avoir subtilisé un colis destiné à « sa rivale ».

C'est à la demande du vice-gouverneur de province que cette femme a été relaxée. Le vice-gouverneur affirme qu’il est intervenu pour des raisons humanitaires sans connaître le fond du problème.

L’auditeur militaire de Lisala affirme qu’il est « sali » dans cette « affaire montée », deux semaines après la relaxe de ladite femme.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (102)
Ceni (101)
Elections (90)
Ebola (85)
élection (47)
FARDC (40)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)