RDC : pas de rentrée scolaire dans plusieurs contrées

 
Les élèves de plusieurs contrées de la RDC n’ont pas repris le chemin de l’école lundi 3 septembre pour diverses raisons. C’est le cas à Bijombo, dans le Sud-Kivu, à Maliki dans l’Ituri, ou encore à Malemba Nkulu dans le Haut-Lomami.
 
Affrontements à Bijombo
 
L’année scolaire 2018-2019 risque d’être difficile pour les élèves et écoliers des moyens et hauts plateaux de Bijombo, en territoire d’uvira, rapportent des sources locales. Cette zone, théâtre des affrontements entre groupes armés depuis juin dernier, est abandonnée par ses habitants. Les bâtiments d’écoles sont encore occupés par les groupes armés Twigwanyeho et Biloze Bishambuke. Selon plusieurs témoins, les pupitres sont utilisés comme bois de chauffe.
 
D’autres écoles sont par ailleurs détruites, alerte l’ONG Association des jeunes éleveurs et agriculteurs du Kivu (AJEAK). Joel Kinuka, coordonateur de cette ONG demande au gouvernement de prendre des dispositions pour qu’une réponse soit donnée aux déplacés dans leurs zones d’accueil. Il affirme que 1575 écoliers et 800 élèves sont privés de leurs droits d’être scolarisés.
 
En réponse à cette demande, l’inspecteur chef de pool du primaire dans la zone éducative 1 dans la province du Sud-Kivu, Musongela Abeli Sango, affirme avoir instruit les chefs d’établissements de sa juridiction d’accueillir les écoliers déplacés dans leurs écoles.
 
La peur d’Ebola à Makiki

 
Les activités scolaires n’ont pas encore repris dans l’aire de santé de Makiki et sa périphérie en territoire de Mambasa, province de l’Ituri, à cause d’Ebola. Le coordonnateur de l’ONG CODEPEF indique que des nombreux parents se réservent d’envoyer leurs enfants à l’école, craignant la maladie à virus Ebola dont des cas ont été détectés à Mangina. Il ajoute que la reprise est timide dans d’autres écoles notamment à Luemba, Teturi, Makumo, Lukaya. Cela malgré les mesures d’hygiènes imposées par les autorités dans tous les établissements scolaires.
 
Pour la prévention contre cette maladie, le gouverneur a instruit les élèves et les enseignants dans toutes les écoles à observer de manière très stricte les règles d’hygiènes. Abdallah Pene Mbaka affirme que seul le changement de comportement pourra aider à juguler cette maladie en Ituri.
 
Eléphants à Malemba Nkulu
 
Les élèves n’ont pas encore repris les cours dans le territoire de Malemba Nkulu en province du Haut Lomami. Selon le président de la société civile de Malemba Nkulu, cette situation est due à la présence des éléphants dans la zone. Il cite les chefferies de Kayumba et N'kulu, notamment dans les villages de Bangwe, Kasenga, Mondwe, Mukubu, Kabala, Butombe.
 
La présence des éléphants en divagation a empêché les parents cultivateurs à réunir les frais pour la rentrée des classes. Plusieurs hectares des champs ont été ravagés par ces pachydermes.  Ces parents sont dépourvus des moyens pour prendre en charge de frais scolaires des enfants. Dans le secteur de Mwanza, la plupart des établissements scolaires sont à cheval entre le couloir des pachydermes et les villages. Enseignants et élèves ont peur des éléphants qui peuvent mettre fin à leurs vies.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (102)
Ceni (100)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (49)
FARDC (42)
Beni (32)
Monusco (29)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (21)
Linafoot (20)
Opposition (18)