Goma : arrivée des ex-FDLR délocalisés de Kanyabayonga

Les ex-combattants FDLR et leurs dépendants, qui étaient cantonnés au camp de transit DDRRR à Kanyabayonga, sont arrivés à Goma tard dans la nuit de mardi à mercredi 21 novembre, sous escorte du commandant de la 34ème région militaire. A Goma, l’armée régulière ne communique pas encore sur le nouvel emplacement des concernés.

Ils seraient total 352 sujets rwandais, dont 66 ex-combattants et des centaines des membres de leurs familles, femmes et enfants confondus. Après plus de trois ans passés dans ce camp de transit, DDRRR de la MONUSCO à Kanyabayonga, ces ex-combattants FDLR ont été délocalisés sur décision du gouvernement congolais.

Jusque-là, à Goma, il reste difficile de connaître leur nouvel emplacement. Le porte-parole de la 34ème région militaire, le major Ndjike Kaiko, confirme leur présence en ville, sans d’autres précisions.

« Ce site [de Kanyabayonga] a été officiellement fermé depuis le mois de septembre et les occupants, qui devraient quitter, sont déjà avec nous ici à Goma », a-t-il indiqué.

A la question de savoir pourquoi alors leur présence à Goma semble être occultée, le major Ndjike Kaiko a réagi : « Rien n’est occulté. Ils sont à Goma, en République démocratique du Congo, et je crois, dans les heures qui suivent, je vous dirai où ils sont. » 

C’est depuis fin 2014 que ces ex-FDLR ont été cantonnés à Kanyabayonga. A Goma, ils devraient attendre soit leur rapatriement au Rwanda, soit dans un autre milieu d’asile, selon les propos du gouverneur de province.

Pendant ce temps, à Kanyabayonga, la population en liesse, depuis le départ de ces ex-combattants, a afflué vers le site évacué, ce mercredi matin, pour le démolir complètement, rapportent les autorités administratives locales.
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner