Elections 2018 : Vital Kamerhe met en garde la CENI contre un éventuel report des élections

Vital Kamerhe, le directeur de campagne de Félix Tshisekedi à la présidentielle de 2018, met en garde la Commission électorale nationale indépendante (CENI) contre un éventuel report des élections.  Au cours d’une conférence de presse organisée mercredi 5 décembre à Goma au Nord-Kivu, il a dit « être au courant de la réalité. »

Vital Kamerhe demande à la CENI de prouver qu’elle est réellement prête pour la tenue des élections le 23 décembre prochain.

« Nangaa a dit qu’il n’a pas de problèmes et que tout est prêt. Il va nous prouver que les élections sont prêtes. Je voudrais attirer son attention sur une chose : s’il y a un seul bureau de vote qui n’a pas de machines et d’équipements, alors il aura trahi la nation congolaise », menace-t-il.

Dans une interview accordée mardi 4 décembre à Radio Okapi, le rapporteur de la CENI avait assuré que les élections auront bel et bien lieu le 23 décembre. Il avait aussi indiqué que le déploiement des matériels se passe bien.

Moyens limités

Par ailleurs, le président de l’UNC, Vital Kamerhe, a indiqué que lescandidats de son parti et ceux de l’UDPS éprouvent d’énormes difficultés financières pour bien battre campagne.

« Nous sommes des partis pauvres. Je ne suis pas opérateur économique, Félix Tshisekedi non plus. Mais ceux qui ont des moyens et qui s’en vantent, ce sont les moyens de l’Etat, le peuple va les rejeter. Comment voulez-vous que le peuple vote pour quelqu’un qui a pris de l’argent qui lui était destiné ? », s’interroge-t-il.

Obstacles à Walikale

Le directeur de campagne de Félix Tshisekedi accuse par ailleurs l’Etat congolais d’empêcher son candidat de se rendre à Walikale pour battre campagne. A l’enVisiblement, aucune compagnie d’aviation n’aurait accepté de les transporter jusque dans ce territoire, où ils étaient attendus par leurs partisans.

« Nous devrions partir à Walikale : encore des complications de l’Etat. L’Etat qui est censé nous protéger nous tous, au lieu de nous donner les autorisations nécessaires, on nous complique la tâche, alors que la population nous attend à Walikale », s’est désolé Vital Kamerhe.

Dans son discours, il s’est excusé, au nom de Félix Tshisekedi, auprès de la population de Walikale pour ce rendez-vous manqué.

« Les avions ne nous appartiennent pas. On intimide les pilotes que personne ne loue l’avion à l’opposition, même pour des petits trajets ! Nous allons partir à Bukavu, vous verrez que nous partirons par bateau comme tous les citoyens congolais. On va accoster à Katana, on va prendre la route pour entrer dans la ville de Bukavu. Ce sont là, les riches qui jouent vraiment le jeu de Kabila », accuse le président de l’UNC.

Il indique que « comme par hasard, les travaux ont débuté à la place de l’Indépendance à Bukavu », où devrait avoir lieu un meeting de Félix Tshisekedi.

« On a mis des bulldozers. Parce qu’ils savent que cette population va exiger que le meeting se tienne là-bas, puisqu’il s’agit d’un endroit public qui appartient au peuple congolais. Maintenant, ils commencent les travaux. Donc, nous sommes les complices de Kabila, à quel moment ?», s’est interrogé Vital Kamerhe en réponse à ceux qui font allusion à son passé de directeur de campagne du président Kabila et le soupçonne de rouler encore pour lui.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (62)
Elections (60)
Ebola (59)
RDC (55)
FARDC (54)
élection (47)
Monusco (46)
Beni (40)
ADF (37)
FCC (33)
Caf (28)
Opposition (27)
Vclub (24)
Léopards (20)
Linafoot (17)