RDC : Katumbi dénonce l’interdiction des aéronefs destinés à la campagne de Fayulu

L’opposant Moïse Katumbi a accusé dimanche 9 décembre les autorités de la RDC d’interdire l’atterrissage des aéronefs affrétés pour la campagne électorale de Martin Fayulu, candidat de la coalition Lamuka à la présidentielle 2018. Il les invite au respect de la constitution, qui prône la libre circulation de tous les candidats congolais à travers la République.

« Nous sommes pendant la campagne électorale. Nous voulons que tout puisse se passer dans les normes en respectant notre constitution », a souhaité l’ancien gouverneur du Katanga, insistant sur le fait que la constitution autorise tous les citoyens congolais qui sont candidats à sillonner le pays librement.

Moïse Katumbi Chapwe parle de deux avions et un hélicoptère dont l’interdiction de survol en RDC cause un énorme manque à gagner à la coalition Lamuka. « Bloquer les avions nous [fait] perdre  chaque  jour  plus  de 65000 dollars. Les avions sont payés, les contrats ont été signés. Si vous faites des calculs, 65 000 par jour, c’est beaucoup d’argent ! », a-t-il  déploré.

Il a par ailleurs appelé la population katangaise à aller accueillir le candidat Fayulu ce mardi à Lubumbashi. « Et il va sillonner tout le Katanga, la terre de nos  ancêtres. Nous nous sommes des gens très disciplinés, nous demandons surtout la paix », a poursuivi M. Katumbi.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner