RDC : des candidats à la présidentielle exigent la désactivation des cartes SIM vendues à la CENI

Le collectif des candidats à la présidence de la République demande aux opérateurs des télécommunications implantés en RDC de publier et de désactiver les cartes SIM vendues à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), afin de se conformer à la loi électorale. Theodore Ngoyi, porte-parole de ce collectif, l’a déclaré mardi 25 décembre à Kinshasa au cours d’un point de presse.

« Considérant les informations diffusées le 23 décembre 2018 par la chaine de télévision TV5 Monde en rapport avec la transmission électronique des résultats de vote et la confirmation de celle-ci par le rapporteur adjoint de la CENI et du personnel chargé de la formation, considérant que la CENI a commandé des cartes SIM auprès des opérateurs de téléphonie mobile – ce qui corrobore les informations recueillies par TV5 Monde sur la vote électronique interdit par la loi – demandons aux opérateurs de réseaux téléphoniques (….) Vodacom, Orange, Airtel, Africell et autres de mettre à la disposition du public tous les numéros des cartes SIM vendues à la CENI », a appelé Theodore Ngoyi, lisant la déclaration commune du collectif des candidats à la présidence de la République.

/sites/default/files/2018-12/25122018-p-f-kintheodorengoyi_collectif_candidats_presidents.mp3

Radio Okapi a contacté les responsables de la CENI, qui ont promis de réagir « prochainement » à cette démarche de ce collectif.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner