SCTP : plus de 55 millions USD détournés entre 2012 et 2016, selon LICOCO

Plus de 55 millions de dollars américains ont été détournés par les différents comités de gestions qui se sont succédé à la SCTP, ex-ONATRA entre 2012 et 2016. La révélation a été faite par la Ligue congolaise de lutte contre la corruption (LICOCO), mercredi 13 mars à Kinshasa.

D’après les enquêtes menées par la police judiciaire, indique la LICOCO, l'utilisation de la redevance logistique et terrestre créée en 2012 par le gouvernement a été opaque. Cette redevance devrait financer les activités ferroviaires de cette entreprise.

« Cette redevance a mobilisé plus de 55 millions USD. Ces fonds étaient mobilisés pour réhabiliter les rails entre Matadi et Kinshasa, acheter des équipements au niveau du port de Matadi et du port de Boma. Le constat est que jusqu’aujourd’hui, cette redevance n’a financé aucun travail de réhabilitation du rail et certains équipements qu’on a achetés n’ont jamais été installés », rapporte Ernest Mpararo, coordonnateur de la LICOCO.

Il plaide pour l’organisation d’un audit sur l’utilisation de ces fonds et les sanctions contre les auteurs d’un éventuel détournement.

Le Président de la République a ordonné mercredi 13 mars la suspension du directeur général de la SCTP, ex-ONATRA, et de son adjoint pour des indices sérieux d’actes de mauvaise gestion. Vital Kamerhe, directeur de cabinet du chef de l'Etat, affirme que le Président de la République a instruit le Premier ministre à suspendre les concernés et d’initier une mission d’audit.

Daniel Mukoko samba, directeur général de la SCTP a affirmé, à travers un Tweet, qu’il est disposé à répondre de sa gestion.

« Depuis le 24/07/2017, j’ai accompli avec courage mes fonctions de DG de SCTP dans des conditions difficiles. Je suis disposé à répondre de ma gestion et je crois en la justice de mon pays. Je suis confiant que l’audit externe de ma gestion actuellement en cours établira clairement les responsabilités. En attendant d'être notifié de toute mesure par ma tutelle, je reste disponible pour servir cette République qui m'a tout donné », a indiqué Daniel Mukoko.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner