Kasaï-Central : la lutte contre la corruption, cheval de bataille de la mandature de l’assemblée provinciale

L’Assemblée provinciale du Kasaï-Central s’attèle à lutter contre la corruption pendant sa mandature. Le président de cet organe délibérant, Patrice-Aime Sessanga, l’a affirmé, samedi 30 mars, lors de l’ouverture de sa session ordinaire de mars. Dans un entretien exclusif accordé à Radio Okapi, il assure également mener un contrôle drastique des actions de l’exécutif provincial pour le bien-être de la population.

« Nous allons principalement nous atteler à lutter contre les antivaleurs de toute sorte, particulièrement la corruption. Celle-ci est un grand mal, qui tue plus que le sida. Si vous entrez dans le fond, la corruption tue la société », déclare Patrice-Aime Sessanga.

Il promet aussi de lutter pour léguer aux générations futures l’image d’honorabilité à l’assemblée provinciale.

« Comme c’est la première session de notre mandature, le cheval de bataille sera principalement de lutter pour conférer à notre assemblée provinciale une nouvelle image d’honorabilité, de crédibilité et de responsabilité », dit-il.

Selon Patrice-Aime Sessanga, la prérogative de contrôle de l’assemblée provinciale sera assurée sans complaisance, car « le travail que fait l’exécutif est dans l’intérêt de tout le monde, y compris de nous-mêmes. »

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner