Haut-Katanga : le chef Kankumbwa et son épouse tabassés après l’incendie des maisons des villageois

Le chef du village Kankumbwa dans le secteur de Moero, territoire de Pweto (Haut-Katanga) et son épouse ont été tabassés par les villageois après l’incendie, par des inconnus, d’une dizaine des maisons, lundi 1er avril.

Selon des sources locales, des hommes non identifiés ont fait incursion au village Kankumbwa, dans la nuit de dimanche 31 mars, incendiant des maisons avant de s’enfuir dans la forêt. Un enfant de 7 ans a été calciné. Ce qui a suscité la colère des habitants.

Considérant qu’ils n’ont pas été protégés, ils s’en sont pris à leur chef et à son épouse qu’ils ont tabassés. Ils ont aussi incendié leur maison. Ces informations sont confirmées par l’administrateur du territoire de Pweto, la société civile et l’ONG Héritage d’Afrique.

Pris de panique, plusieurs personnes ont fui leur village, indique Patrice Ilunga, responsable intérimaire du cadre de concertation de la société civile.

« On a enregistré une centaine d’hommes et femmes arrêtés. Ces arrestations ont occasionné un déplacement massif de la population. Les uns sont partis dans les champs, les autres dans les villages voisins », renseigne Patrice llunga.

L’administrateur du territoire de Pweto, Derby Lumbu, indique qu’une commission du conseil de sécurité est déjà sur place pour mener les enquêtes afin d’établir les responsabilités.  Il a promis de se rendre sur place pour s’enquérir de la situation.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner