Bas-Uélé : marche de la société civile pour interpeller les députés provinciaux sur le choix du futur gouverneur

Plus de cinq cents personnes, femmes, hommes, jeunes et adultes ont pacifiquement marché, vendredi 5 avril, dans les rues de Buta, dans la province du Bas-Uélé. Selon la Nouvelle société civile, initiatrice de cette manifestation, la marche est une interpellation à l’endroit des députés provinciaux pour un vote utile du futur gouverneur, dont l’élection est prévue le 10 avril prochain.

Les manifestants ont parcouru près de cinq Kilomètres jusqu’au siège de l’Assemblée provinciale. Les femmes étaient toutes vêtues de noire, symbole de deuil pour signifier que la province du Bas-Uélé « est morte à cause de sa mauvaise gestion », a souligné un des manifestants.

Un mémorandum adressé aux députés provinciaux a été remis à la présidente de l’organe délibérant.

Ce document reprend certains critères et orientations pour opérer un choix judicieux du futur Gouverneur de province.

« Avant d’élire un candidat au poste de gouverneur de province, prenez soin de vous rendre compte de son projet de société, son esprit rassembleur, son passé, son parcours scolaire, expérience professionnelle, intégrité, moralité depuis la base, son ouverture avérée, sa relation avec l’extérieur. Il faut aussi tenir compte des territoires du Bas-Uélé, écarter le tribaliste », a résumé Freddy Lemakwa, président de la Nouvelle société civile du Bas-Uélé.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner