Meurtre du médecin de l’OMS à Butembo : la société civile appelle à la tenue des audiences publiques

La société civile du Nord-Kivu a appelé, vendredi 26 avril, à la tenue des audiences publiques de onze présumés auteurs de l’assassinat il y a sept jours à Butembo du Dr Richard Mouzokou expert de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il travaillait dans la riposte contre l’épidémie à virus Ebola dans cette ville.

Selon son vice-président, Edgard Mateso, les suspects arrêtés par l’auditorat militaire près la cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu doivent également être détenus dans un endroit sécurisé pour éviter leur fuite.

« La société civile du Nord-Kivu se félicite de l’action de la Cour militaire opérationnelle basée à Beni qui a mis la main sur 11 présumés auteurs de l’assassinat du Dr Richard Mouzokou, un expert de l’OMS », a déclaré Edgard Mateso.

Les Forces armées de la RDC (FARDC) ont annoncé, mercredi 24 avril dernier, l'arrestation par la justice militaire de 11 présumés auteurs de l'attaque armée contre les Cliniques de l’Université Catholique de Graben (UCG) ayant entrainé la mort de l’épidémiologiste camerounais déployé par l’OMS, Dr Richard Mouzoko Kibound.

La société civile voudrait aussi que les audiences publiques soient organisées le plus vite possible à Butembo, afin que les membres des équipes de la riposte, la population toute entière sachent les raisons de ce meurtre.

« Notre souhait serait de voir ces criminels gardés dans des prisons sécurisées pour que demain ou après-demain qu’on ne puisse pas apprendre qu’ils se sont évadés », a indiqué Edgard Mateso.

Ebola : six nouveaux cas

Entre temps, le virus à Ebola continue de sévir dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Dans un communiqué publié jeudi 25 avril, le ministère de la Santé publique rapporte six   nouveaux cas de la maladie à virus Ebola, dont trois à Katwa au Nord Kivu et trois autres cas   à Mandima en Ituri.

Cinq   décès sont également signalés notamment deux décès communautaires : Un à Katwa, un à Mandima et trois autres décès au centre de traitement Ebola de Butembo.

Deux nouvelles personnes guéries sont sorties du centre de traitement Ebola de Butembo. Le ministère de la Santé annonce que 258 cas suspects sont en cours d’investigation.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner