Haut Katanga : la police présente neuf présumés bandits, dont trois militaires

Le commissaire provincial de la Police nationale congolaise (PNC) dans le Haut-Katanga a présenté mercredi 8 mai, neuf présumés bandits au représentant du gouverneur de la province. Parmi ces bandits, figurent 3 militaires congolais qualifiés de déserteurs.

Ils sont accusés de vol, de viol, de meurtre et d’autres braquages perpétrés notamment dans la ville de Likasi où ils ont été arrêtés. Certains ont orchestré d’extorsion dans la ville de Lubumbashi.

Le 30 avril dernier ils ont passé à tabac un chauffeur de taxi et lui ont ravi le véhicule. Cette voiture a été trouvée et remise à son propriétaire qui a reconnu son bourreau parmi ces présumés bandits.

Au nombre de ces bandits, il y a un policier accusé de collaborer avec des civils qui opèrent avec les uniformes de la police.

Le neuvième est un civil spécialisé dans la vente des chanvres et autres alcools à forte dose qu’il vend uniquement aux bandits armés.

Au cours de la cérémonie, le ministre provincial du Budget, Michel Momat Kakudji, a demandé que ces personnes soient déférées devant la justice et que leur procès soit médiatisé pour décourager les autres qui tenteraient de se lancer dans la même aventure. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner