RDC : Moïse Katumbi appelle la population à se mobiliser dans la paix pour son accueil

L'opposant Moïse Katumbi confirme son retour à Lubumbashi pour le lundi 20 mai et appelle la population au calme et à se mobiliser dans la paix pour son accueil. Il a lancé cet appel mercredi 15 mars.

« J’étais parti par Lubumbashi et je vais retourner d’abord à Lubumbashi. Je viendrai consoler mes frères et sœurs et les remercier parce qu’ils m’ont porté dans leurs prières. Après, je ferai le tour pour remercier la population congolaise et prêcher l’amour et la paix dans notre pays. Je lance le message de la paix, de la cohésion nationale, de l’unité nationale. Le plus important pour nous c’est le pays, c’est le Congo, notre patrimoine », a expliqué Moïse Katumbi.

L’ancien gouverneur du Katanga indique qu’il vient pour participer à la reconstruction et au développement de la RDC. D'où cet appel qu'il lance à la population qui viendra l'accueillir d’être habillée en blanc, symbole de la paix.

« J’invite aussi mes frères et sœurs qui viendront me voir s’ils peuvent aussi être habillés en blanc. Ceux qui n’ont pas la tenue blanche, ils pourront se munir d’un mouchoir blanc, en signe de paix. Je rentre pour le développement de notre pays et surtout pour l’avenir de tous les Congolais », a recommandé Moïse Katumbi.

Fin de l’exil

Dans une interview accordée aux médias français RFI et France 24 le 6 mai, le coordonnateur de la plateforme d’opposition Lamuka avait annoncé qu’après trois ans d’exil, il allait rentrer par avion à Lubumbashi le 20 mai prochain.

Quelques jours avant cette annonce, la Cour de cassation avait annulé le 17 avril, la décision ayant condamné Moïse Katumbi à 3 ans de prison en 2016 dans une affaire de spoliation immobilière.

Le jugement en première instance avait été rendu par un tribunal de paix de Lubumbashi. Le tribunal avait alors donné raison à Stoupis, un ressortissant grec qui accusait l'ancien gouverneur du Katanga de faux et usage de faux pour l'acquisition d'un immeuble dont il revendiquait la propriété.

Selon Moïse Katumbi, ce procès reposait sur un grossier montage dont l’objectif était de tenter d’empêcher sa candidature à la présidentielle et nuire à sa réputation.

Parti à l’étranger avec l’autorisation du procureur pour se faire soigner, Moïse Katumbi n'est plus rentré en RDC depuis lors.

En août 2018, Moïse Katumbi a tenté, sans succès, de rentrer au pays via la Zambie.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner