Cas-info.ca : « RDC : explosion de colère après le verdict dans une affaire de viol collectif sur une mineure »

Revue de presse du mercredi 19 juin 2019

La presse congolaise commente ce jour le jugement rendu par un tribunal pour enfants sur une affaire de viol sur mineure.

Cas-info.ca rapporte que la cour qui instruisait l’affaire de viol sur mineure depuis près d’un mois, a acquitté cinq coaccusés et condamné les deux plus âgés. Celui de 17 ans écope d’une peine de cinq ans de prison alors que le second, est sommé de verser à la famille de la victime, une somme de 10.000 dollars.

Ce jugement est vivement critiqué par les internautes qui rivalisent des commentaires sur la toile : « Permis du viol », « déni », «verdict de la honte », pour ne citer que ceux-là…

Ce jugement a provoqué un tollé dans l’opinion au point que le procureur général de la république va être saisi ce jeudi avec un mémo venant d’un collectif créé pour la circonstance dénommé « Justice pour elles » qui défend la cause des femmes, rapporte de son côté Actualité.cd.

"Nous étions dans le bureau du procureur général. Le secrétaire nous a dit que le procureur accorde des audiences uniquement le mardi et le jeudi, dans la matinée. Il a posé le cachet sur notre mémo. Jeudi 20 juin, l'avocate, un membre de la famille et 6 personnes du collectif pourront rencontrer le procureur pour lui remettre le mémo", a déclaré Missy Bangala pour le compte du Collectif.

Sur cette affaire, Cas-info.ca rappelle qu’une fillette de 13 ans a été victime d’un viol collectif, perpétré par sept de ses collègues de classe. Les faits se sont déroulés le 17 mai dans un appartement loué à la Gombe.

Mbusa Nyamwisi prend congé de Lamuka

L’autre sujet évoqué par la presse n’est autre que le retrait temporaire d’Antipas Mbusa Nyamwisi de la coalition Lamuka.

Le Présidium de Lamuka se réunira désormais sans Antipas Mbusa Nyamwisi, rapporte Forum des As qui précise que ce dernier a informé ses pairs le 17 juin de sa décision de suspendre sa participation aux activités de la plateforme.

Politico.cd rapporte que l’intéressé a adressé une correspondance à Moïse Katumbi coordonnateur de Lamuka rendue public le mardi 17 juin dans laquelle il brandit l'impératif de contribuer à la lutte contre Ebola et l'insécurité dans le Grand Nord ainsi que dans l'Ituri.

A en croire le même média, le président du RCD-KML affirme avoir été en concertation avec le Président de la République, Félix Tshisekedi sur la possibilité d’apporter sa contribution à la lutte contre l’épidémie à virus Ebola et à l’insécurité à l’Est du pays, notamment à Beni-Butembo et dans l’Ituri.

« J’avais informé les membres du Présidium de Lamuka, qui me lisent en copie, que j’étais en concertation avec le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi sur la possibilité d’apporter ma contribution à la lutte contre l’épidémie à virus Ebola et à l’insécurité à Beni, Butembo et dans l’Ituri. J’ai l’appréhension que certains aspects de l’approche arrêtée en accord avec les autorités de la République pour combattre efficacement ces deux phénomènes pourraient ne pas rencontrer l’adhésion de tous les membres du Présidium », a écrit Mbusa Nyamwisi, dans cet extrait repris par Actu30.info

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner