Politico.cd : le FCC désigne Alexis Thambwe Mwamba comme son candidat à la présidence du Sénat

Revue de presse du mercredi 3 juillet 2019.

Le FCC indique dans un communiqué du mardi 2 juillet qu’il présentera au moment opportun un ticket des candidats au Bureau du Sénat. Le communiqué signé par le coordonnateur de cette plateforme, le Professeur Néhémie Mwilanya note que ce bureau sera porté par le sénateur Alexis Thambwe Mwamba, rapporte Politico.cd

Le média en ligne indique que le choix de Thambwe Mwamba est certifié par l’Autorité morale du FCC, Joseph Kabila Kabange, en accord avec la plénière de la conférence des chefs des regroupements du FCC.

Cet homme [Thwambwe Mwamba] est capable de hisser le sénat au sommet de l'excellence, réagit Jean-Paul Nemoyato, membre du FCC, cité par 7sur7.cd.

Pour Nemoyato, Thambwe Mwamba jouit d'une expérience éprouvée, multisectorielle et ininterrompue durant 4 décennies.

Dépêche.cd reprend pour sa part les félicitations d’Athanase Matenda, leader du regroupement politique ABCE, à l’endroit d’Alexis Thambwe Mwamba.

Matenda demande à tous les sénateurs d'accorder leurs suffrages à Thambwe Mwamba afin d’honorer ce choix porté sur sa personne et entériné par la conférence des présidents FCC ce mardi 2 juillet 2019 ».

Le choix de Thambwe Mwamba vient ainsi mettre à mal le forcing opéré par l'Alliance des forces démocratiques du Congo et alliés (AFDC-A) qui avait proposé notamment son leader, Modeste Bahati Lukwebo, fait remarquer Actualité.cd.

C’est plutôt « vers un duel Thambwe-Bahati » qu'on tend, estime Forum des As, qui informe que l’AFDC-A a investi pour sa part Bahati Lukwebo comme candidat à la présidence du Sénat.

Le quotidien s’interroge si ce choix n’est pas une rébellion. Pas du tout, rétorque-t-on à l'AFDC-A, non sans brandir des arguments qui parlent sur le plan politique, ajoute le quotidien qui rappelle que les signataires de la déclaration ont évoqué leur mémorandum du 3 avril 2019 à l'autorité morale de l'AFDC dans lequel ils exprimaient clairement les ambitions de leur regroupement. A savoir, la Primature ou, à défaut, la présidence du Sénat.

Or, le poste de Premier ministre a été confié au PPRD, en la personne de M. Ilunga Ilunkamba. La présidence de l'Assemble nationale étant aussi occupée par un autre haut cadre du PPRD, il ne restait plus que le perchoir du Sénat, écrit Forum des As.

Dans un autre registre, Cas-info.ca informe que Félix Tshisekedi ne « sait pas » si Eddy Kapend, condamné à mort dans l’assassinat de Kabila père, est « libérable ».

L’ancien haut gradé de l’armée congolaise croupit depuis 16 ans dans la prison de Makala où il purge sa peine de mort prononcée par la Cour militaire le 7 janvier 2003. Soit près de deux ans après la tragédie du Palais de Marbre. Impliqué dans la mort du père de Joseph Kabila, il n’est doncpas un prisonnier comme les autres, rappelle le média en ligne.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner