Sud-Kivu : les jeunes de Kalehe recommandent la tenue d’une réunion d’urgence sur Ebola

Le parlement des jeunes de Minova en territoire de Kalehe (Sud-Kivu) recommande la tenue d’une réunion d’urgence sur la maladie à virus Ebola. Dans sa lettre adressée jeudi 18 juillet au ministre provincial de la Santé, ces jeunes indiquent que l’objectif de cette rencontre sera de mettre en place une équipe conjointe de prévention et de riposte contre Ebola.

Cette réunion devra regrouper autour d’une table les gouverneurs et les ministres provinciaux de la Santé des Nord et du Sud-Kivu ainsi que les médecins chefs de zone de santé de Kirotshe, Minova, Kalehe-Ihusi et Bunyakiri. Des zones de santé situées aux limites des deux provinces.

La lettre de ce parlement des jeunes, adressée au ministre provincial de la santé préconise aussi la mise en place d’un cadre regroupant des agents de mobilisation dans les différentes zones de santé et les grands centres des deux provinces.

Ils devront sensibiliser la population sur comment prévenir la propagation de cette épidémie. Un rôle que, selon ce parlement, les jeunes se disent prêts à jouer sous sa conduite à Minova, Bulenga, Kalungu, Buchiro, Kinyezire, Mukwidja, Nyabibwe, Nyamukubi, Bushushu, Ihusi, Luzira, Kasheke.

Le parlement recommande par exemple l’installation des points de lavage des mains dans différents sites, et aussi, la mise en place des points de contrôle au niveau des frontières entre les deux provinces comme à Tchungiri qui relie Minova dans le Sud-Kivu à Bweremana au Nord-Kivu.

Un autre point à Kasheke, sur la route Goma -Bukavu. Mais aussi sur les différents sites d’embarquement et de débarquement des passagers venant de Kalehe pour Goma via le lac Kivu et vice-versa.

2 522 cas d’Ebola sont déjà comptabilisés au Nord-Kivu et en Ituri jusque mercredi 17 juillet, dont 2 428 cas confirmés.

Le ministère de la Santé précise que 1 698 décès ont été enregistrés dont 1 604 confirmés d’Ebola.

La même source indique cependant que 717 personnes ont été guéries et 374 cas suspects sont en cours d’investigation.

Par ailleurs, le ministère de la Santé annonce que la vaccination autour du cas confirmé de Goma se poursuit.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner