Le Potentiel : "Le FCC glisse à petit pas dans le vide"

Revue de presse du 22 juillet 2019

En 2018, le Front commun pour le Congo (FCC) a perdu la présidence de la République au profit de la coalition Cap pour le changement (CACH) de Félix Tshisekedi. Félin, il a rebondi en s’assurant une large majorité au Parlement et dans les assemblées provinciales, indique Le Potentiel, qui fait néanmoins remarquer que sa chevauchée vient d’être stoppée net samedi 20 juillet, avec la perte du contrôle d’une province symbole, le Sankuru, que convoitait Lambert Mende.

Au FCC, c’est une pilule amer qui risque d’être au menu de l’élection du bureau définitif du Sénat le 27 juillet prochain. Comme à Lusambo, Bahati peut tout aussi surprendre au Sénat. Un scenario qui donne des insomnies aux caciques du FCC. Le FCC a bousculé aussi bien ses adversaires politiques que ses alliés. Dans cette bousculade, ses socles ont bougé au point qu’il glisse vers la dégringolade qui l’emportera dans le vide, estime le quotidien.

Déjà, 7sur7.cd annonce que Modeste Bahati est arrivé au Palais du Peuple pour déposer sa candidature.

À son arrivée, il a été accueilli par quelques cadres de son regroupement politique AFDC-A. Sauf imprévu, l'ancien ministre du Plan Modeste Bahati fera face à Alexis Thambwe Mwamba du Front Commun pour le Congo, écrit le portail.

Pour le bureau définitif du Sénat, Forum des As fait donne la parole au sénateur Jean-Lucien Bussa. Ce dernier n'est pas passé par quatre chemins pour révéler son choix et les raisons qui militent pour les candidats du ticket FCC. Le quotidien note qu’il est favorable à l'élection d'Alexis Thambwe Mwamba à la présidence du bureau de la Chambre haute.

La sécurité a été renforcée aux alentours du Palais du peuple, où les candidats à l’élection du bureau définitif du Sénat vont déposer leurs dossiers ce lundi, indique de son côté Actu30.info.

Sur place, on peut apercevoir des éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC) et plusieurs escadrons mobiles. Comme annoncé dans son dernier communiqué, la police interdit tout regroupement de personnes autour du Palais du peuple, complète le média en ligne.

L’opposition ne participera pas à l’élection du bureau définitif, ajoute Cas-info.ca.

« Nous observons ce qui se passe au FCC, LAMUKA ne briguera aucun poste dans ce bureau », a déclaré Chérubin Okende, porte-parole de Moïse Katumbi, coordonnateur sortant de la coalition genevoise.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner