Kinshasa : la perception des frais suspendue dans certaines écoles publiques

Après l’annonce de la gratuité de l’enseignement de base par le ministre de l’EPSP, certaines écoles publiques visitées ce jeudi 22 août par les reporters de Radio Okapi ont suspendu toute perception des frais en attendant les résolutions qui sortiront de la table ronde qui a débuté ce même jeudi.

« Nous ne percevons absolument rien, parce que nous avons respecté ce qui est écrit dans le document envoyé par le ministère. On nous a interdit de percevoir quelque chose auprès des parents », a indiqué le directeur de l’école primaire Ango Ango, une école publique de la commune de Bandalungwa.

Ce constat est identique au Lycée Kabambare. Les parents sont appelés à attendre.

« Nous sommes venus verser l’argent, comme indiqué dans le billet des vacances, du 22 au 24 août. La direction a refusé de percevoir l’argent. Ils affirment qu’ils tiennent compte de la communication du gouvernement qui dit qu’il y aura gratuité de l’enseignement primaire au pays », a témoigné un parent rencontré au Lycée Kabambare, dans la commune de Kinshasa.

Certains parents craignent que le processus d’arrête à mi-chemin, faute d’un budget conséquent.

« S’il faut tenir compte de la gratuité de l’enseignement primaire au pays, il faut voter un budget conséquent, qui doit tenir compte de cette nouvelle charge pour donner à nos enfants une instruction gratuite et de qualité au niveau de l’école primaire », a indiqué un parent rencontré au Lycée Kabambare.

En fait, lors de l’année scolaire 2013-2014, la première expérience de la gratuité de l’enseignement primaire appliquée dans toutes le provinces, excepté Kinshasa et le Grand Katanga, le processus s’était arrêté en chemin. Le gouvernement n’avait pas assuré, de manière régulière, les frais de fonctionnement. Les écoles, dépourvues du matériel didactique, avaient fini par demander aux parents d’apporter des contributions pour assurer leur fonctionnement.

Cette gratuité de l’enseignement a pour socle l’article 43 de la constitution de la RDC stipule ce qui suit : « l’enseignement primaire est obligatoire et gratuit dans les établissements publics ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner