Abbé Nshole à Guterres : les élections en RDC sont à améliorer

Dans son mémorandum remis lundi 2 septembre au Secrétaire général de l’ONU, la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) et d’autres organisations de la société civile plaident « l’amélioration des conditions d’organisation des élections ». Selon l’Abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la CENCO, le cycle électoral n’est pas encore fini.

« Sur la démocratie, on a reconnu les avancées, l’alternance qu’on a au sommet de l’Eta, les élections, bien qu’au prix de beaucoup de sacrifices. Ce qu’il faut améliorer : les élections avec le cycle électoral qui n’est pas encore qui n’est pas encore fini. Le droit de manifestation publique où il y a encore des choses à faire », a dit l’Abbé Nshole, lors de la restitution devant la presse du contenu du mémo rendu à Antonio Guterres.

Dans leur document, le secrétaire général de la CENO indique que quatre points ont été abordés lors de l’échange avec M. Guterres. Il s’agit de la Paix et sécurité, de la démocratie, du développement et de la crise humanitaire.

Selon l’Abbé Nshole, Antonio Guterres a bien accueilli les propositions des confessions religieuses et de la société civile. « Le patron de l’ONU a demandé le mémo pour en prendre davantage connaissance », dit-il.

Vous pouvez écouter l’intégralité de la déclaration de l’Abbé Nshole dans cet extrait sonore (1’18’’).

Son.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner