Dépêche.cd : « Félix Tshisekedi à la nation : « un nouveau Congo est possible… »

Revue de presse du lundi 9 septembre 2019.

Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi s’est adressé à la nation dimanche 8 septembre. Il a dit ne pas oublier les promesses faites à la population au sujet du slogan « le peuple d’abord », renseigne Dépêche.cd.

Il pense qu’un nouveau Congo est possible si « nous acceptons de changer maintenant ». Le chef de l’État rêve d’un Congo débarrassé de la haine et du tribalisme. Un Congo où il n’y a pas un camp politique contre un autre. Et un Congo sans guerre, écrit le site d’informations en ligne.

Dans son adresse, il a reconnu que les problèmes de la RDC sont multiples.

« Les problèmes sont multiples mais il n’est pas impossible d’y remédier, et de commencer ainsi à changer les choses, à changer notre mode de vie », a indiqué le chef de l’État, cité par  Actu30.info.

Citant toujours le Chef de l’Etat, Cas-info.ca ajoute : « Le programme des 100 jours ne va pas résoudre tous les problèmes mais c’est un début de solution ».

Critiqué d’avoir lancé plusieurs chantiers non repris dans le budget et sans l’accord du parlement, Félix Tshisekedi répond : « Nous n’avions pas croisé les bras en spectateurs passifs parce que quand on veut changer les choses, on n'attend pas de réunir toutes les meilleures conditions », peut-on lire dans les colonnes de ce portail.

Aux nouveaux dirigeants, Félix Tshisekedi interpelle : « le premier signe visible du changement sera celui de votre comportement, de votre compétence », renchérit Actualité.cd

« Nous sommes au service exclusif du peuple congolais. Sachons désormais travailler pour l’intérêt de notre pays », a dit le Chef de l’Etat dans son message préenregistré pour lequel un teaser était diffusé sur les antennes de la télévision nationale.

Pour le Chef de l’Etat, un autre défi est celui d'amener la population rurale et agricole d'une production de subsistance à une production industrielle, poursuit pour sa part 7sur7.cd

Dans un autre registre, La Prospérité s’intéresse à la remise et remise entre Bruno Tshibala, ancien Premier ministre et Sylvestre Ilunga, le nouveau chef de l’exécutif national.

Selon le quotidien, on retiendra, sans nul doute, de Bruno Tshibala Nzenzhe, arrivé aux affaires, le 7 avril 2017, l’organisation des élections du 30 décembre 2018, sans lesquelles l’alternance démocratique si souvent vantée n’aurait été qu’un leurre.

« L’heure est donc au travail et à l’action », souligne Forum des As.

Le chef du gouvernement invite les Congolais à œuvrer ensemble, chacun dans son rôle, « pour le relèvement de notre mère-patrie ». Votre gouvernement fera de l'amélioration du climat des affaires son cheval de bataille pour attirer de nouveaux investissements et ainsi amorcer la diversification des sources de croissance, indique le Premier ministre.

Le Potentiel revient sur le rapport de l’Inspection générale des finances portant sur le contrôle de paiement des pertes et manques à gagner pour des sociétés pétrolières, qui met expressément en cause Vital Kamerhe, actuel directeur de cabinet du chef de l’État sur un présumé détournement de 15 millions de dollars.

Le journal reprend aussi l’édition Jeune Afrique, où le directeur de cabinet de Félix Tshisekedi a accordé une longue interview pour s'expliquer. "Mais, loin de se défaire de cette affaire, certaines de ses déclarations l’ont malheureusement enfoncé davantage, lorsque Vital Kamerhe conçoit très mal l’activisme de l’IGF, alors que cet organe de contrôle-qui dépend du reste de la présidence de la République-se soit montré passif en 18 ans de règne de Joseph Kabila", écrit le quotidien.

"Le CACH joue sa survie. Tshisekedi va-t-il se débarrasser de Vital Kamerhe ? Ce n’est pas évident. En face, le FCC s’est mis dans la position d’un observateur", conclut le quotidien.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner