Le centre de traitement du choléra à Kongolo en rupture d’intrants

L’administrateur du territoire de Kongolo a lancé jeudi 26 septembre un appel à la population pour apporter un appui matériel au centre de traitement du choléra. Il a lancé cet appel à l’issue de la réunion du conseil de sécurité élargie aux partenaires, axée notamment sur cette maladie qui a déjà cloué plus de 400 malades au lit de l’hôpital.

L’appel à la contribution matérielle concerne tous les habitants de Kongolo. Il intervient à l’issue de la réunion de jeudi, qui a consisté à monter des stratégies pour freiner les nouveaux cas. Le centre de traitement du cholera avance les chiffres de 439 malades admis à l’hôpital, en l’espace de deux mois. Le centre n’a pas cependant indiqué le nombre de décès.

L’administrateur de territoire, Dr Ramazani Kyanga, appelle les habitants à compter avant tout sur leurs propres moyens :

« Le médecin chef de zone de santé nous a dit que le stock d’intrants est vraiment très réduit. On risque de commencer à enregistrer des morts. Pour éviter d’en arriver là, les membres qui ont participé cette réunion ont donné la contribution : qui, 10 baxters, qui 5. Nous demandons aussi à la population de venir avec leurs contributions en réhydratants au niveau de l’hôpital, chez le médecin chef de zone. Ça peut être en nature ou en espèces. »

La rupture de stock des médicaments au centre de traitement du cholera pose des problèmes de prise en charge médicale des malades.  Quarante-trois nouveaux cas ont été enregistrés cette semaine. Cette situation survient alors que la cité est privée d’eau potable de la REGIDESO depuis plus de six mois.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner