Ituri : interpellation de 6 suspects impliqués dans le saccage des centres de santé à Biakato

Six personnes suspectées d’être impliquées dans le saccage de centres de santé qui organisent les activités de riposte à l’épidémie d’Ebola ont été interpellés jeudi 17 octobre à Biakato (Ituri). La police dit avoir retenu ces personnes pour des raisons d’enquête.

Dans la nuit de mercredi à ce jeudi, quatre structures sanitaires de Biakato ont été prises pour cibles. Selon des sources médicales, ces hommes ont attaqué les dispositifs de riposte à la suite des rumeurs entourant la mort d’un habitant au centre de traitement de Mangina.

C’est vers 19 h locale qu’un groupe d’habitants composé essentiellement de jeunes ont envahi quatre structures sanitaires de Biakato-centre au quartier Mupanda et Bandikindu dans le groupement Babila Teturi en chefferie des Babila babombi. Il s'agit des postes de santé Bora Uzima, Ushindi, la Clinique Bismillah et la Pédiatrie la Grâce.

D’après le témoignage de certains activistes des droits de l’homme qui se sont rendus jeudi sur place, ces manifestants ont d’abord saccagé tous les dispositifs de lavage de mains et les postes d’isolément des cas suspects d’Ebola. Ils ont ensuite menacé de tuer le responsable du poste de santé Bora Uzima.

Ce dernier a eu la vie sauve grâce à l’intervention de l’un de ses hommes qui a dissuadé ses compagnons en prétextant que cet infirmier n’est pas membre de l’équipe de riposte.

La police affirme avoir déjà appréhendé six suspects. Elle affirme pour le moment que la situation est relativement calme à Biakato-entre.

Cependant, la police demande à la population d’alerter à temps les forces de sécurité pour prévenir les violences contre l’équipe de riposte dans la zone.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner