Meurtre des experts de l’ONU : accusé d’avoir fourni aux miliciens des machettes, le journaliste Kamuzadi nie

La cour militaire de l’ex-Kasaï-Occidental a entendu mercredi 13 novembre le prévenu accusé d’avoir fourni aux miliciens des machettes, dont certaines ont servi à de l’exécution des experts de l’ONU en mars 2017.

Raphaël Trudon Kapuku Kamuzadi, journaliste à la radio «Kasaï Horizon», l’une des principales radios émettant à Kananga, avait été mis en cause dans ce dossier par Bula Bula.

Devant le tribunal militaire de Kananga, ce dernier avait déclaré l’année passée avoir entendu une fois Vincent Manga demander au téléphone des machettes à un dénommé «Kamuzadi».

Ce mercredi devant la cour, il a repris ce récit, ajoutant que les faits se seraient passés en février 2017 dans son village Moyo Musuila.

Interrogé, Raphaël Trudon Kapuku Kamuzadi affirme n’avoir jamais parlé au téléphone avec Vincent Manga.

«Je n’ai jamais entendu la voix de Manga au téléphone», ajoute-t-il.

Interrogé par les avocats du journaliste, Bula Bula affirme pourtant avoir entendu l’interlocuteur de Manga lui répondre au téléphone qu’il allait envoyer dix machettes.

Au sujet de ces machettes, le chef du village déclare qu’il ne les a pas vues arriver à Moyo Musuila après l’échange téléphonique entre Manga et le dénommé Kamuzadi.

La cour va poursuivre l’audition de Kapuku Kamuzadi lors de l’audience de vendredi.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner