La MONUSCO invite la presse de Bukavu à diffuser des messages de cohésion sociale afin d’atténuer les conflits entre communautés


Le chef de la MONUSCO/ Sud-Kivu et Maniema, Karna Soro, a appelé la presse locale à la responsabilité dans la diffusion des messages pour la cohésion sociale afin d’atténuer les conflits entre communautés.

Mr Karna Soro qui s’exprimait mercredi 20 novembre à Bukavu devant les médias locaux, faisait allusion à la situation qui prévaut actuellement dans les moyens et hauts plateaux de Minembwe en territoire de Fizi.

« Comme vous le savez, la situation (à Minembwe) est très complexe. Il y a une crise qui affecte sérieusement la population civile. Contrairement à l’idée qui est rependue, quand bien même qu’il y aurait une majorité répandue ici et là dans les différentes zones de regroupement que ce soit à Bijombo ou à Mikenge, cette population ne demande qu’à vivre ensemble. Et la presse a un rôle capital à jouer car il y a des différents messages de haine qui proviennent de tous les groupes ethniques. Il est important que les médias soient des éveilleurs de conscience quand il y a des gens qui dépassent de lignes rouge », a-t-il déclaré

Une mission conjointe, constituée de la MONUSCO, HCR, OCHA et le PAM, a terminé jeudi 7 novembre l’évaluation de la situation sécuritaire et humanitaire dans les hauts plateaux de Minembwe dans le territoire de Fizi (Sud-Kivu). Elle déplore « une crise persistante de confiance » entre civils et militaires dans cette région en proie à l’insécurité.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner