Malgré sa mobilité réduite, Jean-Paul Ngwej a réussi à s’intégrer à Lubumbashi

Jean-Paul Ngwej, qui est une personne à mobilité réduite, affirme avoir accepté sa situation et s’est intégrée dans la société. La quarantaine révolue, marié et père de sept enfants, il traine depuis sa jeune enfance son handicap, causé par la poliomyélite.  

Dans son enfance, Jean-Paul Ngwej a bénéficié du soutien de ses parents qui, malgré les maigres moyens, ont tout fait pour tirer leur enfant de ce drame.

« Mes parents n'ont pas eu honte de me présenter chez les gens. Malheureusement, ils étaient sans moyens pour pouvoir me récupérer de sorte que je me retrouve dans la société », se rappelle-t-il.

Cette situation d’handicap ne l’a cependant pas empêché de se sublimer et de croire en son avenir.

Il prend son inscription à la faculté des sciences économiques à l’Université de Lubumbashi et décroche le diplôme de licencié en économie. Il éprouve d’énormes difficultés pour trouver de l’emploi. Ce qui le pousse à évoluer en indépendant et il n’est plus demeuré une charge pour les autres.

Deux ans après avoir fini ses études, il est engagé dans une entreprise de la place où il évolue jusqu’à ce jour.

« C'est vrai (que j’ai) fait les études avec beaucoup de difficultés ! J'ai été sélectionné comme tous les autres candidats qui ont sollicité l'emploi et je suis passé par toutes les épreuves. Voilà pourquoi vous me voyez ici en train de travailler », se réjouit M. Ngwej, s’adressant à un reporter de Radio Okapi.

Il reconnait qu’il bénéficie du soutien de sa femme et de ses enfants, qui ne voient pas en lui un vulnérable mais bien plutôt un mari et un père responsable, qui prend bien soin de siens.

« Ils m'aiment beaucoup, ils sont plus que satisfaits. J'essaie de les rendre un peu heureux. Voir un parent qui marche à quatre pattes ou en fauteuil roulant, c'est étonnant. Au (fil du temps), ils comprennent que c'est lui notre papa », note Jean-Paul Ngwej.

Il demande aux autorités d’avoir aussi de considération vis-à-vis des personnes vivant avec handicap.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner