Itiru : 48 femmes fistuleuses guéries en l’espace d’une semaine

Quarante-huit femmes fistuleuses ont été guéries depuis le début de la campagne gratuite de réparation de fistules lancée il y a une semaine à Bunia en Ituri. Ces statistiques ont été fournies mardi 10 décembre par le médecin de l’hôpital général de Bunia, John Katabuka.

Parmi les femmes guéries figure une dame de 24 ans qui a été violée par trois assaillants pendant leur incursion dans un village en territoire de Djugu. Son mari a été tué par ces inciviques au cours de cette attaque.

John Katabuka ajoute que 28 autres femmes attendent les interventions chirurgicales, dont une fillette de huit ans qui a été violée par cinq jeunes dans le territoire de Djugu.

Le médecin directeur de l’hôpital général de Bunia, John Katabuka, fait savoir que trois à dix cas de fistules sont enregistrés chaque jour dans cette structure médicale.

John Katabuka soutient que cette recrudescence de cas est due entre autres aux violences sexuelles et aux mauvaises conditions de prise en charge des femmes enceintes dans plusieurs structures sanitaires dans les milieux ruraux.

La campagne de réparation gratuite de fistules a débuté 3 décembre 2019. Elle est financée par le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) à hauteur de 50 000 USD pour 100 femmes fistuleuses. Des sources médicales renseignent qu’environ 7 000 autres se cachent encore dans la communauté en Ituri.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner