RDC : « On ne doit attendre jusqu’au mois de février pour prendre en charge les enseignants non payés » (Cardinal Ambongo)

Réagissant au discours de Félix Tshisekedi devant le Congrès vendredi 13 décembre, le Cardinal Fridolin Ambongo encourage le Président de la République a réellement matérialisé toutes ses ambitions déclarées particulièrement sur la gratuité de l’enseignement de base.  L’archevêque de Kinshasa entend voir tous les enseignants non payés recevoir effectivement leurs salaires mensuels. 

« Tous les enseignants non payés, nouvelles unités qui vivaient des interventions des parents, aujourd’hui ne sont pas payés. Et pour nous, c’est une grande préoccupation. Donc, nous travaillons avec lui (Tshisekedi) pour que cette solution soit trouvée le plus vite possible », a affirmé le Cardinal Ambongo.  

Pour lui, « on ne doit pas attendre le mois de février, mars, pour les prendre en charge. C’est maintenant, parce que ce sont des pères des familles et des mères des familles. »

/sites/default/files/2019-12/141219-p-f-kinreactioncardinalfridolinambongo-00.mp3

En vue de mettre fin à la prise en charge des enseignants par les parents, le Président Tshisekedi a affirmé avoir instruit le gouvernement, depuis septembre 2019, à procéder au réajustement des rémunérations du personnel enseignant ainsi que des frais de fonctionnement des écoles et Bureaux gestionnaires.

En outre, il a dit avoir engagé son cabinet dans les pourparlers avec les gestionnaires des écoles conventionnées catholiques et le ministère de l’Enseignement Primaire Secondaire et Technique, « pour apporter des réponses idoines à la prise en charge des enseignants non payes et nouvelles unités ainsi qu’à l’insuffisance des infrastructures scolaires en vue d’éviter que cette mesure salutaire ne produise des effets pervers susceptibles de porter atteinte à notre système éducatif. »

« A cet effet, sur 132.617 enseignants Non Payés, le Gouvernement a procédé depuis le mois de septembre dernier à la prise en charge de 34.740 enseignants Non-Payés du primaire. Les 97.877 enseignants non payés de la maternelle, du secondaire et des bureaux gestionnaires sont programmés pour le premier trimestre 2020. A cela il faut ajouter la prise en charge des nouvelles unités après leur identification au courant du deuxième trimestre 2020 », a promis M. Tshisekedi.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner