RDC : le Parlement vote le budget 2020 avec une augmentation de 700 000 USD

L’Assemblée nationale et le Sénat ont voté, dimanche 15 décembre, la version finale du budget 2020, après harmonisation de vues entre les deux commissions mixtes paritaires.

En effet, les deux chambres du Parlement avaient adopté le projet de budget en des termes différents. Ce texte avait été envoyé en commission mixte paritaire pour harmonisation des vues, avant son adoption. Ce qui a finalement été fait.

Après le vote du budget 2020 évalué à 10 milliards USD, la présidente de l’Assemblée nationale se réjouit que lLe budget 2020 de la RDC ait pris en compte certaines préoccupations quotidiennes des Congolais.

Il a notamment parlé des fonctionnaires, magistrats, enseignants et des préoccupations des forces de sécurité.

« Au départ la session de septembre est une session essentiellement budgétaire elle a permis aux deux chambres d’examiner, d’adopter la loi des finances 2020 et offrir ainsi à la République le premier budget du gouvernement de coalition », s’est félicitée Mme Mabunda.

Elle a tout de même regretté le retard avec lequel le projet de budget est parvenu au Parlement. Cela n’a pas permis d’examiner toutes les questions enregistrées par le bureau.

« Nous avons enregistré 14 questions écrites dont 9 furent jugées recevables et transmises au gouvernement. Nous avons également enregistré 16 questions orales avec ou sans débat. La contrainte exercée par la soumission tardive du projet de loi des finances 2020 n’a pas permis de les aligner et nous le regrettons vivement », a indiqué la présidente de l’Assemblée nationale.

Plus de 700 000 USD supplémentaires

Le budget national de l’exercice 2020 a connu une légère augmentation plus de 1 324 milliards de Francs congolais (778 823 USD, au taux de 1 700 Fc pour un dollar). Cette hausse a été repérée par le Sénat dans le secteur des Mines et de l’Intérieur notamment.

Ces recettes supplémentaires ne se retrouvaient dans le projet du budget introduit par le Gouvernement, et voté par l’Assemblée nationale.

La Commission Economique et financière de cette chambre affirme donc avoir été surprise de retrouver des recettes additionnelles découvertes par le Sénat.

« Nous étions surpris quand nous avons appris qu’il y avait des recettes nouvelles dans le secteur des Mines. Lorsque nous sommes arrivés à la séance de la paritaire, nous avons reçu de nos collègues du Sénat, des explications fournies et nous avons exigé qu’ils nous présentent un document écrit qui rend compte de l’engagement du ministre des Mines. Nous nous sommes rendus compte que le ministre des Mines a présenté de nouveaux éléments au Sénat, après le vote à l’Assemblée nationale », a expliqué le rapporteur de la Commission Economique et financière, Simon Simene wa Simene.

Il affirme par ailleurs avoir été convaincue par le travail de la chambre haute, et que la commission s’est donc décidée d’adopter les aménagements fait par le Sénat.

Jeanine Mabunda a promis de renvoyer toutes matières non traitées à la prochaine session ordinaire de mars 2020.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner